L’homme de fer!!!

  L’homme de fer du week-end c’est bien Corentin Lefer. Premier au meeting d’athlétisme de Vendome avec un beau 2’50 au kilomètre vendredi, suivi par une nouvelle première place sur le Trace des Loups (2.1 km) le samedi. Le papa est tellement fier, qu’il est allé se faire tatouer ou plutôt tamponner le logo de la course…

Triathlon de St Calais par équipes 2015

 Depuis plus de 27 ans, St Calais la capitale mondiale du chausson aux pommes organise fin juin son triathlon. 

Samedi après midi,  une grosse délégation Vendomoise avait fait le déplacement pour y participer.  un moment de plaisir partagé avec ses coéquipiers d’un jour. 

Résultats 5 équipes et pleins de souvenirs. Les photos sont par ici… et les résultats par là…

Bravo à tous

1/2 finale des championnats de France de triathlon (Rennes 2015)

 

  Le samedi 9 mai, 8 jeunes de l’US Vendôme Triathlon ont fait le déplacement à Rennes (35) pour les demi-finales des championnats de France de triathlon.

 4 régions étaient représentées : Centre, Poitou-Charentes, Pays de Loire et Bretagne.

3 catégories de jeunes pouvaient avoir accès au qualificatif pour les championnats de France :

les minimes, cadets et juniors avec des quotas pour chaque catégorie.

Une course benjamins était aussi proposée pour commencer à les mettre dans la configuration de course nationale.

 Sur les 8 vendômois, 4 ont décroché leur ticket pour les championnats de France qui auront lieu le  dimanche 7 juin au Mans (72).

 Minimes garçons : Corentin LEFER (11ème) : pas super saignant, sort 20 ème de l’eau derrière Mathis,

Bonne transition même si son dossard s’éparpille puis part avec un paquet de 8 derrière le paquet de tête composé de 7 mecs.

Il quitte le paquet à 2 km de l’arrivée vélo. Il part avec 20s d’avance sur les poursuivants mais 1min derrière le  7ème.

Une course à pied difficile car contraint de s’arrêter et de marcher, souffle coupé. 

Il assure juste la qualif. Une course pour l’expérience.

 Mathis MEILHON (17ème) : La course quasi parfaite et une joie communicative.

Très belle natation, il sort 18ème. Après recherche du dossard, il part avec le groupe de Corentin, mais est très rapidement laché. il retrouve un paquet plus à sa main ou il pourra resté caché.

Il a ensuite sorti une excellente course à pied et vient chercher la qualif. Super content pour lui.

 Robin HUBERT (21ème) : les Hubert n’aime pas l’eau sauf Camille…

Forcément, en partant avec un retard considérable, cela devenait difficile. Malgré un excellent vélo et une belle course à pied, il fallait encore en doubler 2

et le 19ème est à 8″. Un peu les boules quand même.

 Minimes filles : Camille LEFEVRE (30ème) : la régularité même. Elle n’a pas bougé de place sur une course avec beaucoup de vent et des filles assez isolées sur le parcours vélo.

Bravo pour sa tenacité. mais à 3 minutes de la qualif.

 Cadettes filles : Pauline LANDRON (1ère) : pour moi, sa meilleure course de la saison, elle a mené les débats, battant les juniors.

Sortie 4ème de l’eau, elles ont formé un groupe de 3 en vélo et ne se sont plus quittées. Pauline placée souvent devant a su montrer sa supériorité.

A la pose du vélo, elle leur a dit au revoir directement, pour les dégouter.  C’est la première fois que je la vois passer la ligne avec le sourire.

De bonne augure pour les France, même si on sait que les meilleures nageuses n’étaient pas dans cette course.

 Camille HUBERT (17ème) : Une course très sérieuse, concentrée. Elle s’en sort bien dans l’eau limitant la casse. Encore un gros vélo, ou elle a passé beaucoup de temps à engueuler les autres. Un groupe de 10-12 filles dans lequel il y avait aussi Océane MEILHON. Mais au 18ème km, un coup de frein devant, un écart, une première fille qui chute et Océane est (encore) tombée. Pas de bobo, mais une grosse frayeur et une  grosse déception pour elle et  pour le groupe avec la possibilité d’avoir une équipe cadette sur les championnats de France.

Pour Camille, elle a terminé en pensant à sa copine et s’est arrachée jusqu’au bout pour avoir sa place. Un léger malaise a l’arrivée le confirmera.

 Et enfin, le courageux Thomas DOUCET (89ème) : il découvre cette année les joies du triathlon. ce jeune cycliste, un peu dégouté de tout gagné sur les courses vélo.

Mais là, c’est une autre histoire. Nous allons continué à l’accompagner dans sa progression en  natation qui reste son écueil majeur et son envie de poursuivre dans notre sport. Il n’a rien laché. Pour le mot sur l’organisation, on est content d’avoir ramené tous les jeunes entiers car les premières courses ont été émaillées d’incidents majeurs sur le parcours vélo avec voiture en contre-sens.

sinon, les galettes saucisses etaient bonnes!! et merci à Stéphane d’avoir fait le déplacement nous. Tous les résultats sur Breizhchrono.

 Bonne journée.

 Jérôme LEFER

Merci à François Landron pour les photos

Faire un triathlon à Cepoy : Chiche!!!

 

10 vaillants triathlètes vendômois partirent dimanche dernier à 6 heures pour participer à un triathlon Sprint malgré un temps à Cepoy écossais. Après une installation épique au beau milieu d’un champ de hautes herbes, nous enfilâmes nos trifonctions à grande vitesse car tout le monde à Cepoy s’ caille. Enfin prêts, nous nous rendîmes au parc à vélo. Fruit du hasard ou pas, tous les triathlètes avaient la banane et à Cepoy riaient.

N’ayant aucun objectif fixé par notre Coach Seb, nous nous étions ôtés Cepoy sur les épaules (cela évite de couler en natation). Assurément, les plus beaux triathlètes à Cepoy sont rouge …et noir. Donc, nous nous jetâmes à l’eau sans difficulté.Enfin, presque, car le zip de ma combinaison faillit décider immédiatement du sort de ma course. La natation se passa sans encombre pour tous les Vendômois avec un remarquable 15ème chrono de Pauline. Personne à Cepoy niait cette performance obtenue à bout de bras. L’épreuve cycliste fit respecter la hiérarchie vendômoise. Malheureusement, Océane et Elsa eurent la Cepoy (je viens de rajeunir de 25 ans!). Elsa creva 2 fois mais sa pugnacité l’emporta et elle alla au bout de son effort. Océane eut moins de chance et chuta de tout Cepoy qui laisse des traces. L’épreuve de course à pied se déroula dans des conditions dignes du Trail de la Houzée : le Cepoy Trail (« Ben ! Mon cochon ! » dirait Antoine). Bien que voulant terminer devant le jeune et talentueux Joachim, je dûs m’avouer battu à 2 kilomètres de l’arrivée : Maudit soit Cepoy des ans ! Les résultats des Vendômois :

  • 29ème : Sébastien Balondrade 1h06’43 »
  • 30ème : Antoine Hubert1h06’43 »
  • 35ème : Pauline Landron1h07’56 » et 1ère féminine au scratch
  • 46ème : Ludovic Chorgnon1h09’49 »
  • 75ème : Joachim Gandiol1h15’44 »
  • 83ème : Teddy Soulis1h16’30 »
  • 88ème : Camille Hubert1h17’47 »
  • 178ème : Christelle Lefèvre1h39’40 »
  • 188ème : Elsa Kuchnizak1h45’01 »

Les Féminines terminent 2ème par équipe ! Une pensée pour Océane qui pèsera, sans nul doute, l’année prochaine, de tout Cepoy utile pour réussir son triathlon.

Teddy

Arnaud en ballade à Cheverny

  Dimanche dernier, le 14eme marathon de Cheverny a eu lieu dans une très bonne ambiance et sous le soleil. 

Au départ au pied du château, le parcours se décompose en une boucle de 4.5km passant par le centre-ville de Cour Cheverny, puis deux boucles quasi identiques sur bitume et chemin calcaire en pleine nature et en forêt, avec pas mal de grandes lignes droites dont on m’avait parlées 

Pour mon premier marathon, accompagné de mon frère, je m’étais fixé comme objectif 3h30 en mettant la barre haute en fonction de mon niveau et de mon entrainement. Au départ, je me mets derrière le meneur d’allure des 3h30, je reste bien calé derrière pendant 17 km. Des fourmillements dans les jambes et le besoin d’être un peu moins en paquet, je décide de dépasser le meneur et d’y aller à la sensation, tout engardant un œil sur ma vitesse. …..Pendant la course je me sensmoins seul comme triathlète car certains ont leur tenue du club et un triathlète qui prépare Nice vient à me parler…   

Arrive le semi où je suis sur les bases de 3h26… tout heureux si les jambes suivent. Mais arrive le 34 ième  km oùje faibli un peu et où je commence à trouver les dernières kilomètres un peu long avec la peur de voir le meneur des 3h30 me dépasser et d’être parti trop viteJe regarde de moins en moins ma montre pour ne pas me décourager sur mon allure de course. J’entends Patric V.  qui me double, parti sur le Semi en duo, crier « allez Vendôme tri !!! »

Arrive enfin les derniers mètres ou j’entends le speaker crier  « Bientôt la barre des 3h30, allez, allez !!! ». Je vois dans la dernière ligne droite les secondes défilées sur le chrono de la ligne d’arrivée, j’accélère pour pouvoir passer sous la barre symbolique des 3h30, suivi de mes enfants avec les encouragements de ma famille. Je passe la ligne tout heureuxd’en finir en 3h29min40s et agréablement surpris du classement : 215 ième sur 1 000 classés. 

Un Marathon à faire pas très loin de chez nous…..

Arnaud.

 

Le class triathlon 2015 a encore rendu son verdict

Les jeunes vendômois ont encore su se faire mal pour donner le meilleur. Certains sont contents, d’autres moins. Normal tout le monde n’a pas son pic de forme quand ils le souhaitent. 3ème place sur le podium par équipes à encore permis de récompenser tout le monde.

Bravo aux encadrants pour le travail accompli, l’état d’esprit et les bons conseils. Pour les déçus, il y aura des jours meilleurs et surement dès la semaine prochaine à St Amand!!! Bravo à tous. Que la force continue à être avec vous.

 Jérôme

Merci à François Landron pour les photos….

L’US Vendôme triathlon en préparation à La Bourboule (63)

Pendant trois jours, 12 triathlètes de l’US Vendôme triathlon (41),  dont 3 féminines et sont allés parfaire leur préparation hivernale  au coeur de la Bourboule.


Loin des pentes de leurs coteaux du vendômois, ils ont alterné séance de natation au centre aquatique, trail sur les parcours enneigés de la station et ski de fond à la Stèle. L’hébergement et la restauration à l’auberge « La roche des fées » ont permis de recharger les batteries chaque midi et chaque soir.


Agés de 13 à 42 ans, chacun a pu trouver les ressources et la motivation nécessaires pour s’entrainer et affiner sa préparation en fonction de ses objectifs  :  pour les plus jeunes, les championnats régionaux puis nationaux de duathlon et triathlon, pour les plus âgés, les compétitions « longue distance ».


L’esprit d’équipe et la convivialité ont marqué ces trois jours de déplacement de ce club formateur et organisateur.


L’US Vendôme triathlon organisera les 23 et 24 mai 2015, son 19ème week-end triathlon des coteaux du vendômois (41) – www.triathlondevendome.com et le 30 août 2015, la 6ème édition de la Houzée Running Trail – www.traildelahouzee.com


Les photos sont par ici….