La Marmotte à la découverte de Moisson dans le 78

Week-end maussade comme d’hab’, mais par chance pas de pluie ce matin là. Je vous passe les détails des préparatifs, me voila en combi ( eau à 17°) au milieu, non plutôt derrière une 40aine de personnes. Me voila parti pour mes 400m de natation. Bonnes trajectoires, mais ma combi me gène, j’avance à rien…Je sort de l’eau pas rapide rapide, j’entend un 14eme, mouais, peut-être.

Lire la suite

Quel week-end pour Vendôme Triathlon!!!

d’après mes calculs, 25 triathlètes de Vendôme ont mis au moins un dossard ce week-end. Au moins le double les ont supporté!!!Cela fait au moins 25 histoires à raconter

qu’elle ait duré 10 Min pour les minipoussins à Joué les Tours ou 13H30 pour ceux qui ont couru l’ironman de Nice.

Lire la suite

Ironman de Nice (J – 1)

Pffff !!! Encore un réveil matinal (ça commence à bien faire !) pour faire cette fois un petit tour de vélo (45 kms pas si petit que ça) nous roulons sur une petite partie du parcours jusqu’à la première difficulté (la Condamine 500 mètres de long) Vincent m’annonce les pourcentages sur son compteur vélo au fur et à mesure de la Lire la suite

Ironman de Nice (J -2)

7h réveil plutôt matinale l’objectif étant d’être dans le créneau donné par l’organisateur pour aller nager sur le parcours de l’Ironman. Une eau affichée à 23°, limpide et salée à souhait. Des galets durs comme…….. Bah ! Comme de la pierre ! Beaucoup de concurrents se sont donnés rendez-vous. Je me suis immiscé parmi Vincent et Éric j’avais envie de partager ça avec eux. Lire la suite

Ironman de Nice (J -3)

Départ comme prévu à 4h du matin, mais avec 15 minutes de retard (le fameux 1/4h vendômois toujours là) et sous une pluie fine. on ne fait pas 5 minutes de route que déjà un éclair blanc apparait.  C’est surement des orages? Non c’est simplement le flash sur la route de Paris direction Tours :(

Certitude d’Eric je roulais en-dessous de 70km/h.  Le résultat sera peut-être dans les prochains jours dans la boite aux lettres de notre président adoré (merci Jérome). Jusqu’à Lyon, le temps est mitigé. On passe le célèbre tunnel de Fourvière  et comme par miracle, le ciel vire au bleu. En quelques kilomètres, la température monte de 5 degrés (l’été est enfin là!!!!). Lire la suite